POURQUOI NE DEVRIEZ-VOUS PAS MÉLANGER LE CANNABIS AVEC DU TABAC

Selon les pays, le cannabis est consommé avec ou sans tabac. Il apparaît que la consommation du cannabis accompagnée de tabac est plus une tradition Européenne. Cette habitude viendrait des années 1960-1970 où les Européens avaient seulement accès à du haschich qu’ils effritaient afin de le mélanger à leur tabac si celui-ci ne brûlait pas bien. Ce mélange de tabac et de cannabis a donné naissance au joint, aussi appelé spliff. Alors que cela semble une pratique normale en Europe, il en est tout autre chose de l’autre côté de l’Atlantique. Aux Etats-Unis et au Canada, la coutume veut que l’on fume son cannabis pur: ce serait notamment dû aux faits que les nord-américains ont toujours eu accès à du cannabis de meilleure qualité, leur permettant de le fumer sans rajouter autre chose avec.

Aujourd’hui, les Européens ont accès à du cannabis de meilleure qualité mais la pratique de mélanger son cannabis avec du tabac reste toujours fortement ancrée dans les moeurs des consommateurs. Des sondages montrent qu’en Europe ce sont entre 77,2% et 90,9ù des consommateurs qui procèdent à un mélange du cannabis et du tabac. De l’autre côté du globe, la situation est toute autre: on estime qu’aux États-Unis seulement 4,4% des consommateurs mélangent cannabis et tabac, contre 16% au Canada et 6,9% au Mexique.

 Cependant, le facteur temporel n’est pas la seule explication à cette habitude.  En effet, les habitués de cette pratique avancent qu’ajouter du tabac dans son cannabis leur permet de rouler plus facilement leur joint et que celui-ci se consumera bien mieux que s’il n’en avait pas contenu. En effet, il peut être difficile de faire brûler votre cannabis de manière uniforme. Par conséquent, l’ajout de tabac va permettre de faire brûler votre joint uniformément ce qui permet donc d’obtenir des lattes plus profondes et chargées en cannabinoïdes.

Un autre argument, plus tourné vers l’économie, est avancé: mélanger à son cannabis du tabac permettrait de faire des économies car le consommateur mettrait alors moins de cannabis dans son joint.

De plus, les consommateurs de joints cannabis/tabac témoignent d’une kyrielle d’effets accentués/améliorés par le mélange avec le tabac comme l’euphorie, la détente provoquée, la montée d’adrénaline, la défonce (aussi appelée « high ») soit plus puissante soit plus détendue ainsi qu’une augmentation de l’énergie et une réduction des chances d’être amorphe sur le canapé. D’un autre côté, les fumeurs témoignent d’un effet synergique (association de plusieurs substances dont les modes d’action différents se renforcent) entre le tabac et le cannabis. Selon une étude publiée en 2009 dans Inhalation Toxicology (revue médicale mensuelle), mélanger du tabac et du cannabis augmenterait le niveau  de THC (la substance psychoactive présente dans le cannabis) contenu dans un joint. Pour démontrer ce fait, les chercheurs ont comparé la teneur en THC d’un joint pur et celle d’un joint contenant 25% de cannabis. Les résultats ont montré que le joint pur contenait 32,70 milligrammes de THC par gramme de cannabis contre 58,90 milligrammes de THC par gramme de cannabis dans le joint à 25%. Ce qui a amené les chercheurs à conclure que le tabac améliorait de 45% le niveau de THC contenu dans un joint. Par ailleurs, certains pensent que fumer le cannabis avec du tabac donne un meilleur goût au joint car ils pensent que le cannabis pur a un goût trop fort pour eux.

Nous en venons maintenant au sujet principal de cet article: pourquoi vous devriez arrêter tout de suite de mélanger votre cannabis avec du tabac. Tout d’abord, il est nettement préférable d’éviter de mélanger votre cannabis avec du tabac car vous pourriez devenir dépendant, non pas du cannabis, mais de la nicotine et des additifs présents dans le tabac. Par ailleurs, le mélange tabac a un effet négatif sur la taille de l’hippocampe (partie du cerveau jouant un rôle central dans la mémoire et la navigation spatiale). Il faut également savoir que le point de combustion du tabac est plus élevé que celui du cannabis ce qui peut dégrader les composants du cannabis, c’est-à-dire les cannabinoïdes et les terpènes. Or ce sont eux qui produisent les effets (détente par exemple) et sont responsables de la saveur du cannabis. De plus, si le cannabis est connu pour avoir des propriétés thérapeutiques (notamment ses cannabinoïdes comme le CBD ou le CBG peuvent servir à lutter contre les formes d’épilepsie graves, la sclérose en plaques, le cancer ou de manière générale les douleurs inflammatoires) et le tabac pour ses composés cancérigènes, associer les deux ne n’annule pas l’effet toxique du tabac et les deux ensembles ne deviennent pas neutres.

Il  existe toutefois des alternatives au tabac si vous ne souhaitez pas consommer votre cannabis pur. En effet, vous pouvez mélanger avec votre cannabis diverses plantes comme la Damiana, une plante aphrodisiaque d’Amérique du Sud ou encore de le menthe poivrée ou de la camomille: vous trouverez facilement un bon nombre de plantes sèches que vous pouvez mélanger avec votre cannabis. Toutefois, si vous préférez mettre du tabac avec votre cannabis, nous vous conseillons d’utiliser un tabac sans additifs afin de ne pas devenir dépendant des additifs présents dans celui-ci.

Nous ici, nous sommes plus branchés vaporisateurs. D’ailleurs, une étude a montré que la vapeur produite par un vaporisateur contenait approximativement 95% de cannabinoïdes contre 25% pour la fumée d’un joint. Ce qui nous amène à vous dire que non seulement vous devriez arrêter de fumer des joints mélangés avec du tabac mais qu’au lieu de fumer des joints pur, vous devriez passer à la vaporisation. La vaporisation est la méthode la plus sûre pour votre santé, la plus économique (vous utilisez beaucoup moins de plantes) mais également la plus efficace pour consommer du cannabis.

Vous pouvez nous retrouver dans notre magasin au Musée du Fumeur au 7 rue Pache 75011 Paris.

Notre page FB: Le Musée du Fumeur

Notre page IG: musee_du_fumeur

Pour de plus amples renseignements, vous pouvez cliquer ici ici ici ici ici ici ici ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *